lundi 20 avril 2009

Saint Hilaire, News du lundi matin

Vous trouverez le résumé de notre mauvaise première manche un peu plus bas dans le post de samedi soir.

Voilà donc ce qui s'est passé dimanche:

On retrouve des conditions très couvertes avec tout dans les nuages jusqu'à 12h et enfin le plafond fini par monter au dessus du déco, pas beaucoup mais assez pour décoller et faire une manche rapidement car Cunimb annoncé.
Ce sera donc un temps mini de 47km avec départ en clock-start, c'est à dire avec plusieurs horaires de Start possible, ici se sera 13h, 13h15 ou 13h30 au choix.

C'est tipar ! Tout le monde se met en l'air avec plus ou moins de cravattes et avance vers le start à environ 4km du déco. Une grappe se met en attente sous un cum en vallée et un autre petit groupe reste au relief collé sous le plafond nuageux bien noir, j'en suis.
Je suis pas trop mal placé pour aller direct à la balise légèrement décalé du relief, je choisi donc la première "pendule" et passe le start à +3min en direction de B1 derrière 3 pilotes qui sont plus bas que moi et me donne quand même un peu de lisibilité, en plus je retrouve en chemin donc à priori pas de soucis. Je tourne le premier à la balise assez bas et revient le long du relief où je retrouve un bon petit pétard dans le bas d'une ravine qui me permettra de reprendre assez pour raccrocher au bas des falaises et assurer de remonter. Je croise tout le groupe du deuxième clockstart qui part vers la B1, trop beau ! (Normalement c'est dans la boite.) Retour donc vers le déco en cheminement le long des falaises où ça monte partout. Un peu avant le déco Luc me passe au dessus de la tête comme une fusée et je suis rejoint par une Mercury. Je fais 3-4 tours un peu avant le déco dans un gros vario et continue pour garder le contact avec la mercury. Cheminement accéléré tout le long jusqu'au antenne où je suis rejoint par un petit groupe dont Julien alors que Maxime passe comme une balle en dessous sans s'arrêter. On fait un petit plein avant de s'avancer plus, Luc à déjà pris une bonne avance. A ce moment là tout est à l'ombre ce qui calme les développement (tant mieux j'aime pas voler sous des monstres méchants) et la même question que la veille se pose au même endroit. Quelques voiles devant nous semblent se maintenir, je fais un tour de thermique de plus que Julien histoire d'assurer et je lui emboite le pas. ça porte correctement tout le long de la crête boisée où quelques tours de thermiques me font rejoindre par un nouveau groupe avec les pyrénéens. Balise faite, je prends 150m de plus que le groupe et retour tout droit en direction de B3. Je parviens à rester au contact car un peu plus haut je coupe plus les combes. B3 est en milieu de vallée, je choisi de suivre le relief jusqu'à la perpendiculaire pour faire un plein et essayer d'enchainer balise et but. Malheureusement arrivé au bout du cheminement mon groupe galère pour monter tandis que Maxime coupe plus court vers la balise suivi d'autres pilotes. Putain on se fait doubler par tout le monde !!! Je pense à Charles qui a dit 1200 et je zone entre 950 et 1050. Pierre se jettent, soit je le suis au risque de tanquer pour gagner quelques places soit j'attends pour assurer le bouclage. Enfin un bout de thermique me monte avec 2-3 pilotes à 1186m, allez c'est bon gaz ! Je vais à B3 en laissant voler ça porte pas mal, je change l'affichage du GPS pour avoir la cible sur le but, ça ne rentrera pas direct d'ailleurs tout le monde revient raccrocher au relief. Balise OK, but à finesse 8-9, contré par la brise, au deuxième barreau j'ai l'U4 d'Alain en point de mire et je vois pas mal d'aile qui raccrochent trés bas sous les falaises, c'est pas gagné. Finalement ils sont bien sympa mes 150m de plus au départ. Raccrochage au bas de la falaise ça repart, c'est bon, y'a plus qu'a rentrer. Je suis au deuxième barreau et je vois une MantraR09 qui me rattrape par dessous juste avant d'arriver au 1km, j'enfonce le troisième poulie contre poulie et bien aucun changement je me prend un putain de courant d'air au moins 15km/h, ok j'ai bien compris, j'ai bien compris...
Cool ! premier but, sur une manche très facile mais ça fait plaisir quand même et que du plaisir en vol. J'attends maintenant les compR, le téléphone sonne "Yannick", merde il n'arrivera pas en vol, il me dit que Vincent est en train d'arriver, ok je le vois, nickel.


Au temps je serais 31éme en 1h44 alors que le premier, Charles, fait 1h20 je crois.
Enfin une manche qui comptera avec 745pts et qui nous remonte un peu le moral.
Merci beaucoup à tout le monde pour l'accueil et l'humilité, le haut niveau français est vraiment fait de gens bien.

La parole à Vincent :

LE MENTAL.....
Samedi soir, suite aux trois manches A courues et aux trois résultats catastrophiques, il m'a fallu me poser des questions(pourquoi,comment....??). L'exemple de Fred est simple: Il nous a rejoint juste pour voler et partager un bon moment en notre compagnie et le résultat est là. (Goal après 70 km et quelques 800 points) .Il nous a montré une belle leçon de parapente sans pression ni stress. C'est peut être là mon problème avec les Séries A. Je me mets trop de pression.Je veux trop suivre les premiers mais je perds la motivation dès qu'ils me distancent. Je tente alors des BANZAÎS désespérés qui se terminent souvent au même endroit: sur le planché des vaches...
Alors dimanche, j'ai changé d'optique et de motivation "je ne suis pas en B.Je ne finirai pas dans les premiers mais il faut que je boucle..." Et c'est parti pour une deuxième manche.Je me place mal au déco et parts dans les 20 derniers."c'est pas grave il faut juste que je boucle". Je parts en direction du start. Tout le monde est collé à 3 km du start prêt à faire feu. Je me colle sous une grappe et monte au plaf. A l'ouverture du premier start je parts en direction de B1 pas si mal placé que ça. Je passe B1 et demi tour, Pas très haut je gratte les arbres et tourne toutes les pompes qui passent. C'est parti pour B2, cheminement sur la falaise, je suis avec un petit groupe. Je ne veux pas me faire distancer mais je fais toujours un tour de plus dans le thermique et regarde le meilleur placement. Je les suits un bon moment mais je me retrouve un peu plus bas sur un petit relief et la je dis "stop il faut que je remonte pour assurer le retour". Je croise alors les premiers qui reviennent de B2 .Il sont pas super haut. Et puis je vois Nico super bien placé "allez NICO super, continus comme ça " Je file tourner B2 et trouve un Thermique sur la balise "je fais le plein je serais mieux pour le retour". Je monte au max et laisse partir quelques voiles devant pour me montrer la meilleur route. Arrivé au bout de la crête, avant d'aller faire B3 (une balise en plaine) "il faut monter au max" .Je trouve le thermique avec quelques pilotes; nous montons tous en haut 1150m et hop ils partent tous pour B3...... moi je reste en me disant "c'est pas assez". Pendant que je gratte quelques mètres, je vois les premiers revenir de la balise super bas alors j'attends et voici la grosse erreur de la manche. Je reprends des ascendances mais je n'arrive plus à remonter à 1150m. Plusieurs pilotes partent quand même mais moi je reste. Je perds au moins 20min pour trouver une pompe qui me monte à 1300m. YES.... Je fais un tour de plus que les autres et c'est parti pour B3. Je tourne la balise et mon GPS donne 7 de finesse pour le GOAL. "J'y vais? j'y vais pas?" j'y vais pas direct, je passe par la falaise et arrive au but avec à peine 150m sous les pieds et 2H20 de vol en bon dernier au goal.......
Bilan:l'objectif était de boucler. En assurant chaque thermiques, j'y suis parvenu. j'me suis concentré sur le vol en évinçant la pression que l'on peut avoir en compétition lorsqu'un adversaire vous passe devant. J'ai lutté contre mon instinct de compétiteur. J'ai peut être un peu trop assurer mais beaucoup de pilotes ont posé avant le GOAL trop court.....650 points c'est pas beaucoup mais c'est déjà ça de pris. Je ferai mieux le week end prochain c'est promis £%¨%µ§:!!.
Merci à tous pour tous les encouragements ça fait plaisir ...

Le dernier mot à Yan :

Mon débriefing à froid !

Je ne vais pas m’étaler sur mon sort, car il n’est pas bien motivant.

Par contre, je retiendrai qu’au fur et à mesure des manches en A, la convivialité et la gentillesse des pilotes est excellente. J’ai pu discuter facilement avec les pilotes les plus en vogue pour des questions diverses : matériels, technique de pilotage, Blog du compRteam etc… et tout ça avec humilité.

Moi qui sors de mon Massif Central, je trouve cela super agréable voir même super motivant.

C’est vrai que dimanche soir sur le chemin du retour, j’avais la motivation au fond des chaussettes, mais pour pouvoir encore vivre ces bons moments, il me tarde la prochaine édition, donc Passy (ça payera bien un jour…).


à suivre...
Classement, Photos et la Vidéo avec le superbe start de samedi et la manche entière de
dimanche.

3 commentaires:

Jean-Luc a dit…

Bien vu ! et bien résumé , je sens que t'as "bien compris" que ça va pas tarder à voler en gros gun ...La confiance et le mental commencent à être très bon !

Nico a dit…

Ouaip...
Avec Yan on était pas loin de se lâcher, on avait le chéquier à la main et une grosse envie. Mais on va finalement être raisonnable, on est encore un peu timide pour pouvoir vraiment pousser fort sous une lame...et si on change pour lever le pied c'est pas la peine.
Au fil des manches je jauge un peu mieux ma Peak et au final je ne suis pas à la rue. J'arrive a conserver à peu prés le même plané que la moyenne des ailes en allant un peu moins vite. C'est déjà pas mal pour une aile qui permet d'avoir une bonne confiance, quand je serais toujours à fond avec mon aile alors se sera le moment de passer le pas, l'année prochaine peut-être...
Yan pense peut-être prendre aussi une peak. Vincent veut juste acheter une balance, pour vérifier son PTV ;-)

Renaud a dit…

Salut, ne vous découragez pas, finalement il ya aussi des guns derrière vous, maintenant la tactique a aussi son importance, garder le moral et merci pour ces bon moments.