mardi 17 mars 2009

GOURDON, Photos et Bilans perso






Yannick:


Made in Gourdon !

Ouah ! Trop beau le massif. Je tombe tout de suite sous le charme. Vite, le déco pour en voir plus ! Et là, une vrai machine à voler à perte de vue, je reviendrai !

Parlons de la compète.

Ouf ! Ouf ! Ouf ! Je sors enfin de la spirale négative qui me hantait depuis quelques temps, fini les problèmes de matos, de GPS, commandes de freins trop longues etc… Je vole enfin avec toutes mes armes.

Le premier jour : je vole sur la défensive en assurant tous mes pleins, et au début je m’en sors pas trop mal, mais un peu lent par rapport au 2 loustiques. Du coup, lors du point dur de la compète, qui consistait de sauter une vallée, je n’assure pas le plein (trop gourmant !) Je raccroche bas et la fameuse brise de vallée m’expédie au sol (et merde !).Une fois posé, je suis quand même contant car je prends conscience que le chat noir est resté dans le massif volcanique du Cantal.

Le deuxième jour : bien dormi, bien mangé et bien rigolé au repas à l’auberge de Gourdon (le roulage de langue à droite les jours pairs, j’en ai pleuré !!).

Je pars avec la meute plein badin, ça marche, je suis dans le rythme, je connais mieux le site (même manche en plus facile).Je repense aux conseils de Nico, j’accélère un peu moins quand ça bipe dans les transitions et ça marche (je raccroche mieux) .Je fais la dernière Balise et je me vois filer au but avec la banane, 2e barreau je rentre facile, je pose, et là le goal bascule pas bizarre ! Et non, la balise est au bout du terrain (et merde !!!!!) la seule boulette du week-end, je m’en rappellerai un moment.

Pour conclure, je me suis vraiment plu encore une fois, dans un cadre vraiment magnifique. J’ai bien apprécié la venu de JuJu, ont s’est bien marré ! (4 au lit c’est le max !). Maintenant vivement Millau, la première Massif Central.


Vincent:

Gourdon c'est la compét "BANZAI"
Le 15 février, je ne m'étais pas inscrit à cette compétition car le vendredi soir j'avais réunion de la ligue. Et puis à force de cogiter "il vont faire des supers manches sans moi....??!!!" je me suis inscrit. Je retarde le départ au max 20h de Clermont pour participer un minimum au CD de la ligue. C'est super dur de tout gérer.... RDV à St Flour pour 21h et c'est parti pour 6 heures de route . Je suis naze, grosse journée de travail(hihihih) et soirée bien arrosée la veille...(la compétition ça se prépare dés le début de la semaine,bien dormir et bien manger....) On se relaie pour la conduite. Merci à Nico qui a fait le plus long du trajet. Arrivé à Gourdon 2h30, tout le monde au lit. Excusez nous mes dames et messieurs les voisins. On a fait beaucoup de bruit pour planter la tente et pour aménager le cam..
Réveil samedi matin 8h00 ceux qui ont dormi dans le cam frais dispo et ceux qui ont dormi sous la tente, la tête dans le cul pas dormi de la nuit. Même dans le sud il fait froid au mois de mars...RDV au PC pour le chargement des GPS suivi d'un petit casse croute au cam et c'est parti pour le déco.
Arrivé au déco, petite étude du terrain de jeu, suivie d'une petite préparation du matos et..."Briefing". Tous surpris nous allons au briefing . Vingt minutes après le briefing c'est l'ouverture de la fenêtre. C'est parti pour un Temps min de 41 km. Les locaux ont dis "il faut partir dés l'ouverture de la fenêtre. Il y a 40 km soit 2 heures de vol. La météo a prévu une couverture nuageuse pour le milieu de l'après midi."
Les locaux sont tous prêts et décollent dès le feu vert. J'écoute les conseils et les suit. Premier thermique devant le déco +70m et c'est parti pour la premier transition. Je suis le groupe de tête et commence mal par un mauvais positionnement. Je perds 100m et bascule la première balise beaucoup plus bas que les gars de tête qui filent vers B2 sans arrêter. Moi je suis trop bas obligé de faire le plein.Je me retrouve seul avec un thermique de retard sur les premiers. Je ne le rattraperai jamais.. Je continue vers B2 puis B3 sans trop de problème avec mon décalage. Je croise et recroise les premiers "grgrgrg". Pour aller faire B4 il faut traverser la vallée. Je fais le plaf et gooo. J'arrive de l'autre côté, super bas dans une pente pas top. Ca monte très doucement."C'est baisé Vincent tu ne les rattraperas pas" Alors j'assure et attends d'être au sommet du petit relief pour partir faire B4 qui est encore quelques KM plus loin. Et c'est beaucoup "quelques KM" .J'arrive à B4 pas très haut "le retour ne va pas être facile". Je saute les combes une par une et reviens sur le relief principal ou je rejoins Nico. Et la "BANZAI" je traverse le relief sans assurer le plaf. et voila l'erreur du jour. Je traverse la vallée et arrive trop bas pour rattacher "Kennedy" et merde je gratte mais rien y fait je pose en fond de vallée à 5 km du but......
Le lendemain on reprend les mêmes et on recommence avec un circuit plus court et plus facile. Dès le déco les locaux partent direct sans faire le plaf??./§§?? Je les suis "banzai". Je suis super bas "ça va pas passer" et sa passe. B1 puis B2 je suis pas loin des premiers et puis B3 pareil pas de plaf direct pour la traversé du plateau "banzai"sans atterro sous les pieds, des arbres et des lignes 20 kv "ça va pas passé" mais je continus quand même pour rester au contact. Chaud, super chaud, je passe le plateau avec 30 mètres sur les arbres et la ligne...Je tape B3 puis demi tour pour B4.Là, je fais le plaf pour la traversée dans l'autre sens. Puis B4 ,B5,et B6 sans problème. Quand je tourne B6 je suis à 4 de finesse pour le But' "c'est bon gaz". Je tape le goal à 20 métres sols accéléré au premier barreau. C'est juste très juste... Et voila 7ème au but à 15 min du premier....
En conclusion, il faut toujours être prêt avant le briefing. Il faut décoller avec les Guns, assurer les transitions en changeant de cap en cour de transition et assurer les plafs. Pour les "banzai" il faut en faire pour rester au contact des meilleurs mais il faut être conscient que quand ça ne passe pas c'est pas bon......C'est compétition a été très riche en enseignement pour moi vivement MILLAU...
Un grand merci à Julien.Il nous a supporté tout le week end et fait la navette..... MERCI JULIEN

Nico:

Si je vous la fait en langage footeux ça donne ça:
" Et bin j'ai bien joué avec une défense solide, pas d'actions chaudes, mais pas de but en première manche à cause de la panne d'électricité des projecteurs avant la fin. En deuxième mi-temps même type de jeu, défense, défense, défense, avec une reprise dure sans réussir à remonter rapidement le terrain, ensuite le jeu est fluide et rapide, le but est au rendez-vous mais dans les arrêts de jeu."
En résumé, voler en assurant tout, permet de boucler et de bien figurer en B, pas en A.

Par contre je pense qu'il était possible de boucler vite en volant propre c'est à dire sans points bas ou passages aléatoires et sans accélérer comme un sauvage. Sur un parcours dans le bocal où chaque balise se fait avec un plein (pas haut) depuis un endroit central au parcours, je pense que la clé réside dans la capacité à monter trés vite sur les pompes connues et à transiter sur les bonnes lignes de manière à racrocher toujours au bon endroit et haut, et ainsi remonter aussitôt, une transition trop rapide ou trop direct dans une masse d'air qui tombe fait gagner quelques minutes mais le racrochage devient tellement aléatoire que le temps gagné est vite perdu avec même le risque de finir au trou. Il faudra que je regardes nos traces GPS du dimanche pour voir si ma théorie est valable.

Sinon on a pas parlé des points, à priori ça ne paye pas trop, perso je fais 789 et 817 je crois, alors qu'en B l'intérêt pour nous est de faire 1000 ou rien. Donc ma façon de voler n'est peu être pas la bonne, sur une manche qui boucle à coup sûr, il faut boucler à fond pour espérer gagner au risque de faire un trou tant pis, faire un bon 5ème avec 850 ne sert pas à grand chose pour mon classement 2009. Alors maintenant c'est 1000 ou rien !....enfin en tout cas je vais y réfléchir...

Enfin bon week-end pour moi avec la découverte d'un nouveau site, 5h de vol, de l'expérience en plus et un classement qui reflète parfaitement mon niveau et mon état d'esprit, entre A et B, A acces quoi !
Et surtout merci aux pôtes, c'est génial de partager cette aventure, et j'ai beaucoup apprecié le debriefing et les discutions durant 5h non-stop sur le chemin du retour. ;-)

à suivre le classement, un petit montage vidéo et l'analyse des traces.


5 commentaires:

Jean-Luc a dit…

avec toutes ces analyses et débriefings collectifs sur 5h00, la barre sera d'autant plus haute à Millau ! bon, beh j'ai aussi intérêt à préparer ma copie ^^
Bien pour toi Yannick le retour des bonnes sensations,ouff !
Reste à voir les traces de tout ça donc

yannick a dit…

Un grd soulagement, mais il me tarde Millau pour confirmer!

JulienR a dit…

au faite les gars, merci j'ai passer un très bon week end!!

Nico a dit…

Merci à toi Ju, c'était bien cool !

20100 a dit…

Messieurs , chapeau bas à tous les 3 pour les résultats (sur un nouveau site je trouve ça remarquable). Je reste persuadé à la lecture de vos récits que le team est vraiment bien dans le coup et soudé ; c'est un de vos points forts .Même loins, on est nombreux derrière vous et on se régale de vos récits : encore !!
Le week-end de Millau je ne remonte pas à Paris; je crois que je viendrais vous soutenir depuis le Gers. Bon entrainement!