mardi 20 avril 2010

A de Saint Hilaire Manches 1 et 2


Conditions bien fumantes pour les 2 manches proposées ce dernier WE pour la compétition A de Saint Hil. Tout d'abord le Samedi avec un parcours proposé de 68 km avec un tour en chartreuse sur le Charmant Som, sur Belledone au dessus d'Allevard une balise à 20 kms en vallée et retour à l'attéro de Lumbin.
Il n'y a quasiment pas de vent météo, les brises seront dominantes, le plaf est à environ 2500 sur le Charmant Som, un peu moins côté St Hil . Le décollage sud n'est pas alimenté voir vent de cul aussi du fait d'une grosse pompe juste devant au niveau des falaises ce qui va rendre relativement difficile tout décollage propre. Bcp de pilotes vont en faire les frais cash, et j'y perdrai d'ailleurs aussi pas mal de temps avec un déco réussi au bout de 3 reprises ....10 bonnes minutes après l'ouverture du start ! Ensuite les thermiques pétardants vont tout de suite donner le ton de la balade qui restera bien difficile sur les bas reliefs notament vers la combe du Manival ou l'accès vers la Dent de Crolles présentera une deuxième difficulté. Une fois au nuage au sommet de la combe, la première transition vers le charmant Som se passe bien et permet d'apprécier les différences de perf entre voiles notament avec la R10.2 de Benoît qui me met d'entrée une bonne centaine de mètres sur les 6 petits kms de la transition (bon....) En suite retour sur la Dent, cheminement le long en face Est et puis au dessus des crêtes jusqu'au Haut du Seuil d'où s'effectuera la transition de 10 kms en direction de Saint Pierre d'Allevard..Là aussi les meilleures voiles font nettement la différence, ça c'est bien clair(entre 10 et 12 de finesse, faites le calcul....). Le raccrochage s'effectue néanmoins dans de bonnes conditions et un très bon thermique me permet d'aller claquer la balise. Au retour je retrouve Vincent et Jeff avec lesquels nous descendront ensuite les faces Ouest en passant au dessus de Theys et des Adrets. Ce choix s'avèrera ne pas être le bon pour à la fois assurer et gagner du temps, le meilleur plan était en fait de retraverser et raccrocher les faces Est de St Hil. Bref la descente est difficile et il faut vraiment assurer car il est trop tôt pour bénéficier d'une bonne convection sur ces faces. Un 4ème pilote en Boom6 est aussi présent ce qui n'est pas de trop pour bien prospecter sur tout le secteur.Nous nous aidons tous mutuellement le mieux possible, on essaye de sauver les meubles......Je décide au final de traverser entre Brignoud et Froges pour rejoindre la balise de La Veyrie en milieu de vallée. Jeff me rejoindra sur la balise juste après. Vincent préfère patienter et prospecter pour mieux faire le plein (ce auquel je me résout car je ne pense pas que cela puisse vraiment évoluer depuis le temps que nous y sommes...) J'arrive de fait bien bas sur cette dernière balise et un bon thermique flairé juste derrière me permettra d'abord d'assurer un plein à 1000m, et de rejoindre les falaises de Saint Pancrasse pour remonter au vent enfin juqu'au but ! Jeff restera contré et contraint de posé seulement à quelques 600m de la balise. Vincent posera plus tard à 4km du but tout comme Laurent. En fait, je compte une trentraine de pilotes A qui se font coincer sur cette dernière balise ! C'était la dernière difficulté majeure, elle s'est confirmée ! Dans ces conditions, terminer et claquer le goal même avant dernier au bout de 4h00 est une vraie satisfaction ! Goaaaallllll !!!!!! Toujours excellent !!! (je prend quand même 1h10 dans la vue par rapport au 1er au passage...hum...mais je boucle :))
Pour le lendemain, la météo est incertaine. Le vent de sud est bien présent dans les basses couches voire trop présent, et le ciel est relativement bouché. La dérive des nuages au dessus de la dent de Crolles confirme le vent d'Ouest -Nord Ouest 15-20km/h. L'organisation revoit 2 fois le parcours et le timing de départ est constamment repoussé compte tenu des difficultés à tenir ne serait-ce juste devant le décollage ! Un biplace qui a du mal à avancer vers le sud nous met tous d'accord sur le sujet....Plus tard, le ciel se dégage peu à peu et une voile partie pour faire un cross nous montre cependant que tout n'est pas perdu pour autant car elle est en train de bien monter vers St Pancrasse. La manche de 58 kms est donc lancée avec une balise à 2 kms devant le déco, un tour au N-NO vers Barraux, redescente vers la coulée du grand bronze (au dessus de Montcul ! désolé...), dernière balise de l'autre côté de la vallée sur les premiers reliefs au dessus de Brignoud) et goal à Lumbin.
Tous les pilotes décollent avec un bon vent de face cette fois-ci puis descendent la vallée le long des falaises en étant bien contrés ! quelques bons pétards permettent de ne pas trop se faire enfoncer mais sont durs à décaler. Ce n'est pas vraiment terrible comme plan pour débuter..., l'incertitude est de mise, ça sent le gros contre et le posé d'entrée de match, ce que je sens arriver si ça continue... Il faut vraiment bien insister pour rentrer dans la combe de St Pancrasse, plus orientée face au vent de cette basse couche, en veillant à rester un minimum à hauteur du sommet des falaises. Pas mal de pilotes (dont Vincent et Jno...) vont se faire piéger sur première difficulté, que j'ai eu du mal à franchir. Enfin un bon thermique large permet de se hisser vers la Dent de Crolles. J'hésite un peu pour m'en rapprocher car le vent en altitude est donc ONO, donc gare à ne pas se faire piéger sous le vent. Le fait de bien rester dans la pompe évite les surprises et permet d'accéder aux barbules. Il suffit alors de se laisser décaler vers le start et la 1ère balise. Ensuite le départ vers le Nord ne présentera pas trop de difficultés, une grosse pompe juste après les crêtes de St Michel remonte tout le monde illico. Du bon thermique à nouveau donc. Tout ça c'est bon et direction les crêtes pour repompe en groupe. Excellent, la balise vers les Terraux se fait sans difficultés majeures tout comme le retour sur tout le long des crêtes. Un dernier piège est à éviter vers la Dent car tout est à l'ombre d'un bon congestus, dont je sentirai d'ailleurs quelques gouttes. Il faut donc assurer un dernier plein avant de filer vers l'ombre. Certains pilotes sont trop pressés et se font coincer par le sud des basses couches et donc se font descendre logiquement...dommage. Je navigue juste dessous le long des dernières crêtes et je retrouve le bon soleil et Jeff juste après la combe du Manival. La pompe est excellente et nous monte à 2500. C'est très bon, ça sent le goal plein nez !!! Allez on assure la dernière transition histoire de ne pas se faire enterrer par une éventuelle forte déguelante et accéléro à fond pour le retour au Goal. C'est claqué en 2h18 et c'est bien cool ! Jeff se pose 2 mn après, vraiment bon tout ça . (1h32 pour Charles, et oui...) Allez hop une bonne bière blanche à la terrasse ensoleillée permettra de bien savourer cette belle manche finalement, à laquelle il est vrai nous ne croyons pas trop ni l'un ni l'autre au départ....! Et bien bilan, comme bien souvent : toujours y croire !Tous les résultats : http://parapente.ffvl.fr/compet/1398

2 commentaires:

NicoPPM a dit…

Super compte rendu !

Yannick a dit…

Bravo J.Luc, je vois que tu boucles deux fois et c'est bien le premier objectif majeur la premiere année. tu marqus des points précieux pour le FPRS super mon poulet pour ce début. Il me tarde que tu reçois ton GUNNNN!!!!