mercredi 8 juillet 2009

Histoire d'un vol de 109 bornes..

La semaine dernière était une semaine à cross dans notre Massif central. Tout d'abord Nico ouvre le bal lundi 101km. Ça me met les nerfs. Moi j'avais posé l'arpem pour un petit vol de 15km du Puy de dôme.. Puis ça continue. Mardi, Jacques, Gildas et quelques autres copains du Puy de dôme font de belles distances 98km pour le plus couillut...(des gros congestus ouvre la route en direction du Cantal. Moi je me pose à la limite du département (égliseneuve d'entraigue)soit 40km GRGRRRRRR. Un vol sympa mais le trou bleu sur Super Besse m'a été fatale.

Voila mercredi, même conditions que les jours précédents, petit vent de Nord, belle alignement de cum(limite congestus) sur la chaîne des puy et gros cunimb sur le Forez. C'est parti déco du Puy de dôme en nord, nous galérrons un bon moment dans des conditions pas top. Nous nous accrochons et le bon gros nuage nous sort de là. Pascal, Jean Luc et moi sortons au plaf et c'est parti. Toute la plaine de Clermont est à l'ombre des gros cums. Nous filons tous nous placer au soleil, côté Ouest de la chaîne. C'est parti pour un petit jeu de saute mouton , d'un thermique à l'autre. Arrivés au niveau du Puy de la Tache l'étau se resserre. Les congestus sont à trois ou quatre km des versants Est du Sancy le plaf pas super haut. Un cum est en formation sur le Sancy . Des barbules commencent à arriver par dessous....(un petit coup de chaud). Il reste un trou entre tout cela pour passer hors nuage. C'est parti à font de barreau. Me voilà arrivé sur Super Besse où je retrouve le grand bleu de la veille??./§/..%¨$^ù. Une rue de nuage part d'Egliseneuve d'entraigues. "Il faut que j'y arrive". C'est parti pour la prospection du quartier. A la recherche du pré fauché, du petit signe un oiseau pour trouver le petit thermique qui me poussera sous la rue. C'est gagné je trouve la rue qui m'emmène jusqu'à Saler. Au sud après c'est le grand bleu, alors je monte le Thermique jusqu'au nuage 2600m et c'est parti pour une finesse de plus de 25km vent de cul 60km/h dans du -0.5 ou -1m/s. Je me couche dans la sellette, rentre les mains dans les poches et c'est l'Omega qui finit le vol seul, jusqu'à Arpajon.
YES
C'était mon deuxième vol à plus de cent bornes mais au premier je n'avais pas vue tourné le compteur à 100. C'est un grand plaisir quand tu es à 500m sol et que tu vois disparaître les virgules sur le GPS.........
Voila un vol un peu engagé avec un cunimb sur le massif Cantalou. Il m'a fallu contourner tout ça et garder un échappatoire au cas ou...
Le seul souci c'est la déclaration du vol. J'ai fait attention au altitude tout au long du vol mais le flytec 5020 ne donne pas l'altitude GPS (d'où une petite erreur). En décharant ma trace sur compegps je constate que c'est bon. J'ai pas dépassé les 2580 de la TMA 5. Mais sur le site de la fede ma trace a changé. Les altitudes ne sont plus pareil. Je monte dedans de 100m.!;::,:,*ù$*^$
J'ai donc gardé précieusement la trace et tous les points GPS...
Je remercie tous les amis d'Aurillac qui m'ont fait la navette, nourri, approvisionné en boisson et hébergé pour la nuit.MERCI BEAUCOUP!!!!!!!!
Ça se sont des bons moments que MR ANONYME ne doit pas connaître. C'est bien dommage pour lui "bon dieu que c'est bon" Merci encore

2 commentaires:

yannick a dit…

Bravo Vincent, les perspicaces ont toujours raison, la preuve ça marche!

philippe a dit…

que dire?? bravo vincent