lundi 23 février 2009

Hautacam. vidéo, photos et bilans.

Quelques images prises avant la première manche :



Les photos de Yan :


Déco d'Hautacam
Hautacam

En vol durant la première manche

Yan au plafond

Vallée d'Argeles Gazost
Et oui, les fumées descendent la pente sur les versants Ouest à 16h !
Hotel grand luxe
Dimanche matin, en plein débriefing de la veille.
à l'atterro après la deuxième manche.


Alors ce week-end !?! Vous avez bien volé !?! La saison s'annonce bien !?!

Yan:
Les points négatifs
En ce début de saison, pour la première compet, j'ai eu du mal à rentrer dans la bataille (Pas de stress positif, donc mauvaise concentration). J'ai eu énormément de problèmes de matériels, comme par exemple au cri du rassemblement du briefing du premier jour, mon GPS me faisait des malheurs. N'ayant aucune possibilité de rentrer les balises (gros coup de stress, et grand moment de solitude, mais après milles coups de poings dans le GPS, il s’est mit à remarcher ouf...) A partir de ce moment là, le week-end s’annonçait mal au niveau de la chance. Par la suite, j'ai effectué une manche normale à tous les niveaux, mais dans une grd transition, j'ai été victime de la rentrée intempestive de la brise qui m’a contraint de mourir au pied de B 3, alors 1/4 d'heure plutôt les autres sont passés facilement (dommage car bien placé).
Le 2e jour rebelote, pourtant bien concentré, le sort s'acharne sur moi. Après avoir décollé avec la meute, et en haut du 1er thermique avec eux au moment de quitter le thermique, je me rends compte que mon accélérateur est partiellement débranché. Grosse galère pour le remettre et tout le timing s'envole. Je me retrouve avec les derniers. Ensuite mauvaise connaissance technique du GPS, car je mets plus 1/2 h à valider B1, cela ne m'empêche pas de faire une partie du parcours à fond et de rattraper les 3/4 des pilotes au pied de B3 (condition facile).
Les points positifs:
Malgré tous cela, je finis dans le top 10 sur 34, juste derrière les bons en étant (sans les galèressss) dans le rythme et en toute décontraction. Donc après gros travail sur le plan matériel, il me tarde une prochaine échéance pour gommer tous ces soucis, et de rivaliser à armes égales avec les premiers (peut être?)

Vincent:

Comme pour Yan et Nico, ce week end fût une très bonne expérience pour moi. Avec, à proximité la belle ville de Lourdes, j'ai pu faire mon pèlerinage annuel, bruler une dizaine de cierges et boire quelques litres de la fameuse potion magique. Je me sent tout neuf.... Voila pour le côté religieux.
Pour le côté sportif, ce week end m'a permis de remettre le pied à l'étrier après ma dure saison 2008...
Je trouve que c'est plutôt pas mal partis.
Une première manche bien gérée dans le groupe de tête, assurer le plaf pour éviter les points bas, et bien observer les erreurs et les bonnes options des autres. Avant d'aller tourné la B4 (une balise au milieu de la vallée) j'ai entendu à la radio que la brise en vallée était déjà forte....."il va falloir pousser fort pour la tourner"....et c'est ce que j'ai fait une bonne transition car je rattrapais le pilote qui était devant moi sans perdre de hauteur. Quand je suis rentré dans la brise, j'ai pris une petite secouée mais sans conséquences. Je tourne la balise en forçant un peu et demi tour. Là, pas très haut, je vois les trois pilotes qui me devancent craber face au relief..."c'est pas cool"... Je continue en surveillant les atterros sous les pieds et puis le petit homme blanc sur mon épaule droite dit "Vincent c'est bon. Arrêtes là. Poses toi dans ce grand pré loin des lignes électriques et des arbres" et je me suis exécuté....Je vieillis.....Résultat 6 gars plus couillus me passent devant... Mais pas de regrets.
Pour la deuxième manche, tout d'abord un superbe thermique devant le décollage nous monte au plaf, trop beau dans la grappe à quelques mètres les uns des autres. Il fallait regarder devant ,dessus, dessous..... super, une vrai compétition. Et puis je me trouve dans le START, bas, avant l'ouverture de la manche "me.de". Tout est à refaire alors que les premiers partent à font de barreau...Ensuite, je me retrouve à B2 avec Benoit un pilote A du coin (le vainqueur de la manche) "je reste avec lui, je ne traverse pas la vallée sans lui...."Quand Benoit part, il est 20m au dessus de moi. Je le suis en me disant " j'espère que les 20m ne vont pas faire la différence au bout..." et voila mon erreur du jour. Belle transition mais arrivé au bout, Benoit est toujours 20m au dessus de moi. Lui il passe la rangée d'arbres et moi pas . Je reste devant et regardes mon GPS 500 480 460 444 et 460 500 600 et"me..e" .J'ai raté la balise de 40m, Benoit la passe et il fait demi tour...
C'est fini pour moi, je suis dans une face nord sans brise. Je vais rejoindre Nico en bas dans la vallée..
Bilan de la compét, je suis bien avec l'omega, bonne perf, et pas peur, peut être plus prudent... Mais je ne vais pas lâcher l'affaire à toute les manches. Vivement la prochaine, et merci aux Pyrénéens pour leur sympathie et la bonne ambiance.

Nico:
Pas mal de bonnes choses pour moi ce week-end.
Déjà le résultat, même si je ne confirme pas sur la manche de dimanche, je gagne la première et repars alors avec les fameux 1000 points.
C'était un de mes objectifs de la saison mais je n'y comptais pas si tôt, bonne surprise. Le classement A permettant d'intégrer seulement et dans le meilleur des cas 2 manches B, la moitié du chemin est fait pour les compétitions B.
Ensuite le parapente étant un sport où le mental est prépondérant, ce week-end m'aura permis de passer du temps en vol dans de bonnes conditions parfois turbulentes et ainsi de continuer à démystifier les grosses montagnes...complexe de cantalou. Des progrès restent néanmoins à faire sur mon organisation générale et notamment du côté de la gestion du temps au déco avant la manche, de l'étude du parcours, feuille de briefing, calcul des finesses, fonds de cartes, etc...
Enfin côté matériel, ma KannibalRace est enfin adoptée et bien réglée, et ma Peak malgré sa petite taille (23m²) est vraiment dans le coup. J'ai pu user sans soucis de l'accélérateur, avec à chaque vol un peu plus de confiance, et je n'ai jamais été mis en défaut par rapport à la concurrence dans aucune transition voir même le contraire. (C'est vrai en même temps il n'y avait pas de Boom6 ou Icepeak3...)
Mon meilleur souvenir en vol du week-end restera le début de la deuxième manche avec la grappe du premier thermique et le placement idéal au Start grâce aux locaux Pierre Remy et Richard Pene et le plaisir de partir pour cette course au but avec ces deux tops pilotes. Même si dans la suite de cette manche je fais une erreur énorme d'observation convaincu que j'étais de la présence obligatoire de la brise bien capricieuse ce week-end.
Je prends cette compétition d'Hautacam comme un gros encouragement qui donne vraiment la pèche pour la suite tout en restant bien lucide sur mon niveau actuel et très humble face aux futures compétitions A ,où j'espère que la claque ne sera pas trop assommante.

3 commentaires:

ppa a dit…

Salut les Cantalous,
Sympa les récits, les photos et le petit film.
A +,
Pierre.

20100 a dit…

On dit toujours que la première crêpe est ratée. Si on transpose à votre premier résultat en compète, vous allez exploser tous les compteurs les gars . Merci pour vos récits et images et à fond derrière vous les compères !
A+,
Marie et Vincent

Jean-Luc a dit…

Super ! On apprécie bien la situation. Encouragements pour continuer ainsi. C'est bien sûr que le partage des analyses et sensations de chacun permettra la progression pour tous. Good good good !